Comment planifier un projet de Business Intelligence (BI) réussi

Un projet de Business Intelligence, également connu sous le nom de l’Informatique décisionnelle, est l’évaluation, la planification, le développement et la mise en œuvre de la Business Intelligence dans une organisation. Il s’agit d’un ensemble d’outils et de stratégies utilisés pour analyser les informations commerciales, obtenir des informations exploitables, guider la prise de décision et résoudre les problèmes commerciaux.

Les technologies de Business Intelligence incluent la visualisation des données, les entrepôts de données, les outils de visualisation des données, les tableaux de bord, les services de données dans le cloud et les rapports ad hoc.

Il y a des étapes essentielles qui doivent être suivies pour planifier un projet d’informatique décisionnelle réussi, de telle sorte que le résultat final aligne les attentes des parties prenantes impliquées vers l’atteinte de l’objectif de l’organisation.

1 – Commencez par les parties prenantes

Il est important d’avoir une compréhension détaillée de ce que les parties prenantes attendent du projet de Business Intelligence. Cela peut être réalisé avec des réunions physiques, des vidéoconférences ou des téléconférences dans le pire des cas. La maîtrise des données est un élément clé de cette réunion, pour s’assurer que tout le monde est sur la même longueur d’onde. Une réunion des parties prenantes devrait chercher à répondre aux questions suivantes parmi d’autres :

  • Quel est le type de données nécessaires ?
  • Quelles informations doivent être obtenues à partir des données ?
  • Comment les principales parties prenantes utiliseront-elles ces données ?
  • De quelles données avez-vous besoin pour transformer les processus décisionnels ?

Faites une liste des besoins de l’entreprise lorsque vous rencontrez des cadres, des gestionnaires et des utilisateurs professionnels qui vont consulter les tableaux de bord et utiliseront les données quotidiennement. Vous devez connaître les indicateurs à mesurer pour faire des améliorations. Ces conversations aideront un professionnel de la BI à identifier les besoins des utilisateurs et les informations avec lesquelles ils vont travailler.

2 – Identifier les questions commerciales importantes

Une fois que vous savez ce que les utilisateurs attendent du projet de Business Intelligence, il y a des questions commerciales de base à mettre en évidence. Cette étape est définie par le processus décisionnel de l’organisation et la façon dont la qualité de ces décisions est mesurée, par exemple, l’expérience client est mesurée avec la santé du compte. À l’aide du processus de visualisation des données, créez un organigramme qui illustre le flux de travail de l’entreprise. Vous aurez peut-être besoin de plusieurs schémas et tableaux de bord pour cela.

Pour créer un diagramme de flux de travail d’entreprise, commencez par des KPI de haut niveau – ceux qui préoccupent le plus les parties prenantes telles que le recrutement, le développement du leadership et la planification du renouvellement d’effectif. Les KPI de bas niveau peuvent être dérivés de l’évaluation de ceux de haut niveau. Commencez avec moins de 10 mesures et hiérarchisez les informations par rapport aux indicateurs.

3 – Rédiger un tableau de bord valide

L’objectif est créer une ébauche d’un tableau de bord qui énonce les dimensions, les faits et les filtres. Une première ébauche vous permettra de mettre en place une structure pour atteindre les livrables fixés par les parties prenantes. Pour créer un tableau de bord approprié, vous avez besoin d’informations sur le type de données et sa source, les moyens de collecte de données et les alternatives à utiliser lorsque les données nécessaires ne sont pas facilement disponibles.

Vous pouvez ensuite créer un prototype des widgets et des visualisations de données pour la présentation des données. Une maquette comme celle-ci peut être utilisée pour obtenir une approbation et une rétroaction rapides des parties prenantes, ainsi que pour réduire la possibilité et la fréquence des ajustements après la construction du tableau de bord. Pour les parties prenantes qui ne maîtrisent pas l’analyse des données, vous pouvez utiliser des outils de visualisation de données simplifiés pour faciliter la compréhension.

Une fois cela fait, vous devez choisir entre héberger vos outils BI dans votre infrastructure ou les héberger dans le cloud pour simplifier leur gestion.

Menu